Mon site SPIP

Vous êtes ici : Accueil » Le Domaine de Bonrepos-Riquet » Historique » Pierre-Paul Riquet, Baron de Bonrepos, Fermier Général des Gabelles et (...)

Pierre-Paul Riquet, Baron de Bonrepos, Fermier Général des Gabelles et concepteur du Canal du Midi

Portrait de Pierre-Paul RIQUET Pierre-Paul Riquet naquit à Béziers le 29 juin 1604 ou 1609, date qui fait encore débat chez les historiens. Appartenant à la classe supérieure de la bourgeoisie, son Père, Guillaume Riquet, avait été notaire puis Procureur auprès de la Cour Royale de Béziers. Jeune homme aventureux, Pierre-Paul Riquet manifesta très tôt un goût certain pour les sciences et les mathématiques. Pierre-Paul Riquet se maria avec Catherine Milhau, fille d’un bourgeois biterrois, avec qui il eut cinq enfants : Jean-Mathias, Pierre-Paul, Marie, Catherine et Anne.

Vers 1630, Riquet débuta semble-t-il sa carrière dans la Maison de sel de Mirepoix, ville où il vécut. Il devint Sous-fermier des Gabelles du Languedoc en 1651, puis Fermier Général en 1660. Il se vit confier par Colbert la Gabelle du Roussillon, depuis peu territoire français, en 1661. Pour assurer une charge de plus en plus pesante, Riquet s’adjoignit les services de son ami d’enfance et beau-frère, Pierre Mas, devenu docteur en droit et avocat de Béziers en 1632. Riquet s’installa à Revel en 1648. Sa période revéloise fut probablement propice à la découverte de la Montagne Noire : il put « cartographier » les sources et les cours d’eau du massif, en jauger les débits, et imaginer un système de canalisation, via une conduite de dérivation, capable d’alimenter son futur canal. Beaucoup s’accordent à dire que son intérêt pour l’ouverture d’une voie navigable de jonction reliant l’Océan Atlantique et la Mer Méditerranée relevait d’une convergence de faits : la curiosité de l’homme pour les sciences, ses ambitions personnelles de laisser son empreinte dans l’Histoire et des considérations d’ordre professionnelles et pécuniaires. En tant que Fermier des Gabelles, Riquet était responsable du recouvrement de l’impôt sur le sel mais aussi de son transport et son acheminement vers les greniers du Languedoc.

Après l’acquisition du Château de Bonrepos en 1652, Riquet consacra sa « seconde vie » à l’élaboration de son grand projet. En novembre 1666, il obtint du Roi de France la réhabilitation en noblesse de sa famille, dont l’un des aïeuls, Nicolas, avait dérogé à la règle en 1565. Les origines florentines de Riquet, remontant à un certain Gherardo Arighetti, proscrit de la ville à la suite de la querelle entre les Guelfes et Gibelins, et réfugié en Provence au 13e siècle, semblent très incertaines, et seraient une reconstitution tardive de ses descendants.

Pierre-Paul Riquet mourut le 1er octobre 1680 à Toulouse sans voir l’achèvement de son Canal Royal du Languedoc. Il fut inhumé dans la Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse.